skip to Main Content

Définition

L’Association facultaire étudiante des sciences humaines est une organisation étudiante de type syndicale qui a pour but de défendre les intérêts matériels, sociaux, intellectuels, culturels et académiques des étudiantes et étudiants. Par le biais de ses structures démocratiques, l’AFESH mise sur l’information et la mobilisation constante de la population étudiante à propos de l’éducation ou d’autres enjeux sociétaux pour ainsi mener adéquatement diverses luttes politiques. Que ce soit au niveau des conditions d’études et de vie, de la pédagogie, ou des enjeux politiques locaux ou nationaux, l’AFESH est un outil pour permettre à ses membres de lutter pour l’amélioration de la condition étudiante et de la société en général.

L’association dépend de la participation large de ses membres pour vraiment concrétiser les idéaux issus des mandats que ces dernières et derniers ont adoptés lors d’assemblées démocratiques. À l’AFESH, il est une pratique bien ancrée que la défense des droits collectifs et individuels des étudiantes et étudiants doive s’accompagner d’une solidarité concrète envers diverses luttes sociales partageant un commun idéal sociétal. C’est ainsi que l’AFESH collabore avec de nombreux groupes et organismes sociopolitiques visant à changer la société, tout en répondant aux constantes attaques néolibérales contre les acquis sociaux. C’est dans les principes de base de l’AFESH d’appuyer les luttes progressistes comme celles des femmes, des nations autochtones, des personnes immigrantes et du mouvement ouvrier.

Par le biais du syndicalisme de combat, l’AFESH lutte pour le droit à une éducation publique, gratuite, laïque, accessible et de qualité à tous les niveaux et pour tous et toutes. Cette prise de position est indissociable d’une analyse et d’une compréhension de l’éducation dans une perspective sociale globale, où celle-ci vient jouer le rôle de levier démocratique permettant une redéfinition réflexive de la société. Dans les faits, cette vision permet à la fois de développer une communauté en mouvement, possédant la capacité de transformer la société par l’édification d’un rapport de force permanent et/ou ponctuel sur plusieurs enjeux face à l’État et l’élite économique bourgeoise. Ces acteurs s’opposant justement à ce type de démocratisation. Cette lutte prend forme tant au niveau local – au sein des murs de notre université face à l’administration (mobilisation, présence sur les diverses instances de l’UQAM, luttes internes) – qu’au national, face au gouvernement et à l’élite économique. À ce niveau, l’AFESH participe aux campagnes de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) dont elle est également membre.

Back To Top